Outils, mode d’emploi pour le mieux-être et la réussite

Une trousse à outils et méthodesBien-être et santé sont individuelles, elles se créent et se défont au rythme de la vie et de l’environnement dans lequel l’être humain vit. La santé ne relève pas du système de santé, des médecins, des hôpitaux ou des pharmaciens. Leur fonction d’aujourd’hui est de traiter les maladies.

La santé se fait ou se défait en situations dispersées. Chez nous à la maison, lors de nos déplacements, à notre place de travail, en vacances, dans notre environnement journalier. Elle ne peut pas être produite de manière centralisée. Il n’y a que la maladie qu’on peut traiter de cette manière.

Bien-être et santé distribués

Chaque respiration, heure de sommeil, gorgée de boisson, bouchée de nourriture et pas produit ou défait notre santé et notre bien-être. Partout et à chaque instant de notre vie. Notre corps se charge de produire la santé, automatiquement sans que nous devon nous en préoccuper.

Malheureusement, les nombreuses maladies et les coûts de santé qui explosent montrent que ces mécanismes ne fonctionnent plus de manière adéquate. Notre mode de vie et les activités humaines sont les causes d’un dérèglement de subtiles équilibres qui existaient entre l’individu et son environnement.

Pour redresser cette situation, pour retrouver santé et bien-être, chacun doit se remettre à produire de la santé à tout instant. 

Intelligence collective

Mais comment faire ? Il ne peut être question de faire de chaque citoyen un médecin en puissance. Heureusement cela n’est pas nécessaire, car les acteurs du système de santé ne s’occupent pas de santé, mais de maladies. Ils doivent soigner les maladies.

La santé fonctionne différemment. Elle est cette énergie, cette vitalité et envie d’entreprendre en chacun de nous. Ce n’est pas seulement l’absence de la maladie. La santé est un ressenti au plus profond de nous. Elle baigne dans un système ouvert sur l’environnement et les autres. Elle met l’accent sur les individus, sur l’auto prise en charge, le support entre proches et sur le concept de la co-création de la santé en montrant comment les foules intelligentes aident les gens à gérer leur santé et s’engager dans des activités saines.

La santé, se traite de manière distribuée. La maladie par contre fait appel au médecin. Pour être capable de produire de la santé chez soi, il faut avoir quelques connaissances sur les facteurs de vie et les mécanismes du corps qui produisent cette santé. Ces informations doivent donc parvenir de manière capillaire dans la tête d’un grand nombre d’individus. Seule l’intelligence collective distribuée y parviendra. Il faut pour réussir une communication empathique entre individus, un partage de connaissances et d’expériences à très grand échelle.

Technologies de pointes

Produire de la santé chez soi, dans sa maison, à sa place de travail sans que cela demande des efforts particuliers ou soit trop contraignant ne peut se faire que si les outils dont on dispose sont adaptés à la vie moderne et tiennent compte de l’environnement dans lequel on vit. Ces outils doivent être simples et efficaces dans leur utilisation et être accessible à un grand nombre de personnes. Ils doivent, en outre, couvrir l’ensemble des facteurs qui contribuent à la santé de chacun. La création d’un environnement bio respectueux qui fait revenir la nature dans la vie de tous les jours est une solution adéquate.

Grâce à un ensemble de produits à hautes technologies de bien-être, chaque individu est aujourd’hui en mesure de produire de la santé sans que cela lui demande des efforts particuliers. Ces produits agissent au niveau:

  • de l’air,
  • du sommeil,
  • de l’eau,
  • de l’alimentation et
  • des activités physiques indispensables.

Leur effet de synergie procure des résultats tout à fait étonnant en matière de bien-être. Une meilleure forme, plus d’énergie, de vitalité et d’envie d’entreprendre jour après jour n’est plus seulement un rêve mais devient réalité pour un grand nombre de personnes.

Réseau empathique de partage

Reste le dernier aspect de ce concept, mais pas le moins important, le réseau de coopération et de partage. Le bien-être est quelque chose que chacun peut partager, sans qu’il s’appauvrisse. En effet mon bien-être fait du bien aux personnes de mon entourage, comme leur bien-être me fait du bien. Dès lors, il est facile de partager les solutions qui ont fait leur preuves avec les autres et ainsi de les aider à vivre mieux.

Ce n’est que de cette manière qu’il sera possible de diffuser ces solutions rapidement, de les faire entrer dans les vie des uns et des autres. Une diffusion autoritaire, centrale, avec des appels à un comportement responsable ne donnera pas les résultats espérés. C’est avant tout l’exemple qui compte et l’expérience vécue de personnes qui peuvent en témoigner.

Le système de distribution du marketing réseau y est parfaitement adapté. Car il permet de récompenser les personnes qui aident d’autres personnes à vivre mieux. A certaines cela offre même un revenu complémentaire qui améliore leur bien-être financier. En effet, si on n’arrive pas à payer les factures de fin de mois un élément important du bien-être fait défaut.

En conclusion, il faut relever, que le problème de la santé publique, respectivement de la santé individuelle est un problème complexe dont la résolution nécessite des actions interactives et la mobilisation de chacun. La santé est par essence distribuée et elle ne peut être traitée de manière centralisée. A quand votre contribution, maintenant? Pourquoi ne pas prendre contact avec nous maintenant?

Laisser un commentaire