Le stress tue vos compétences et menace votre réussite

Le stress tue, vos compétences et vos réussitesNotre corps n’est pas fait pour affronter de manière permanent et à intervalles de plus en plus fréquentes des situations stressantes.

Le stress prépare notre corps à réagir en secrétant des hormones:

  • des catecholamines qui apportent de l’oxygène au cerveau, au corps et aux muscles pour les mettre en action. Elles font augmenter la fréquence cardiaque, la tension et la température du corps
  • les glucorticoïdes qui apportent de l’énergie au corps sous forme de sucre.

Si la situation se normalise, la production d’hormones s’arrête et votre corps retrouve son équilibre.

Maintenant, si les situations stressantes se répètent, que vous avez le sentiment ce que vous devez faire, dépasse vos capacités, alors votre organismes fonctionne en surcapacité. Le coeur, les articulations sont sollicités en permanence, des troubles de sommeil, de concentration, des maux de têtes, des problèmes cardio-vasculaires, voir des dépressions peuvent apparaître.

Notre corps n’est pas fait pour affronter de manière permanent et à intervalles de plus en plus fréquentes des situations stressantes. Une équipe de chercheurs canadiens a établi que l’être humain est en mesure d’affronter entre 5 à 7 situations stressantes par semaine, mais qu’il est souvent soumis jusqu’à 50 par jour. Le stress c’est l’incapacité de l’être humain à s’adapter à son environnement à la fois physique et relationnel. La surcharge des mécanismes de défense et la perte de compétences en sont les causes.

En effet, devant des situations stressantes l’être humain pendant un moment subit un choc. Il ne peut ni réfléchir clairement, ni agir rationnellement. Aucune information ne lui est accessible, Emotionnellement c’est l’inquiétude, l’anxiété, qui domine. C’est se trouver devant une situation dont on ne voit pas bien comment en venir à bout. Pendant cette phase ce sont les réactions de défense qui dominent, l’agression, la fuite ou l’abandon.

Quand il a compris ce qui lui arrive, ce sont des sentiments de culpabilité qui émergent, on accuse la situation, d’autres personnes, on est bien plus irritable, les risques de conflits augmentent. La stratégie qu’on utilise ce sont des stratégies d’échappement, on cherche à travailler sur d’autres priorités, on se cherche des excuses et on s’occupe d’autres tâches.

Suit une phase de reconstruction, durant laquelle on cherche à faire appel à plus de rationalité, à s’appuyer sur ses compétences. Mais le stress comprime le temps et l’espace. C’est la réflexion intuitive, nécessitant peu de temps, qui domine. On cherche des raccourci, des passes droit. Le contrôle et la discipline ne sont plus de mise, les capacités d’évaluer, d’analyser et de décider sont altérées. La créativité et l’esprit critiques attendent des jours meilleurs. Le stress vous fait perdre de précieuses compétences qui seraient utiles pour résoudre la situation.

Les compétences de collaboration (partager, informer, aider) subissent aussi une forte régression, car il y a plus urgent à faire que de s’occuper des autres. Les conflits sont ainsi programmés.

Le stress tue ainsi un grand nombre de compétences qui dans un monde de travail moderne sont essentiel pour connaître la réussite. En étant stressé vous et les personnes qui travaillent avec vous s’affaiblissent, leur confiance en elle s’écroule, l’énergie dont elles auraient besoin pour réussir s’évade, se disperse. Leur réussite est compromise.

Le stress étant individuel avant d’être collectif, il doit être traité en priorité au niveau individuel. Voici ce que je vous propose:

Le bien-être commence chez soi, c’est votre affaire. A vous de faire en sort que vous soyez en forme, Que vous aurez l’énergie nécessaire pour relever les défis de situations stress. C’est simple, il suffit de laisser travailler votre environnement pour vous.