Situation de départ / situation d’arrivée

Situation de départ et d'arrivéeLes choses ne se passent pas comme vous le souhaitez. Stress, fatigue, manque d’énergie, découragement, soucis de toutes sortes (manque d’argent, travail précaire, problèmes familiaux, problèmes de santé) vous pourrissent votre existence. Vous voulez que cela change, mais vous ne savez pas ce que vous pouvez faire. Voici une méthode pour démarrer un projet personnel.

Perception de votre situation

Vous percevez des signes de danger (lassitude, fatigue, découragement), vous recevez de plus en plus d’informations incompatibles, inattendues, nouvelles en relation avec votre situation. Les résultats des mesures que vous avez prises sont décevants et votre situation devient à la longue inconfortable et difficile. Des doutes, des peurs s’installent et des envies et désirs se manifestent. Le moment pour que quelque chose se passe se rapproche.

Voulez-vous agir maintenant pour sortir de cette situation ?

Vous pensez peut-être «  il faut que cela change ! » ou « ça ne peut plus durer ! » De manière intuitive vous cherchez des solutions. Vous vous demandez est-ce un problème ? Peut-il être résolu par moi ? Est-ce important, est-ce urgent ? Y a-t-il des solutions immédiates ? Ces réflexions intuitives vont alors déterminer si vous allez agir et de quelle manière.

Amener santé, bien-être et réussite dans votre vie ne se fait pas par simple claquements de doigts. Il faut un peu plus. Il faut un véritable projet d’amélioration durable et nous vous proposons de vous accompagner sur ce chemin.

Votre situation dans toute la réalité

Une situation dans toute sa réalité se compose toujours de deux mondes :

  • le mondes des objets, du social, du psychique
  • le monde de la perception, de l’explication, des modèles et des normes

Afin de vous éviter une désillusion, des déboires et des conflits non résolus il est indispensable d’éviter toute détachement et tout refus de la réalité.

Pour cela nous vous proposons une méthode d’analyse appelée « Croix du problème »qui vous protège contre ce risque et qui prend en compte la réalité des deux mondes (objet et perception). Voici comment elle peut vous servir pour démarrer votre projet personnel d’amélioration de votre situation.

Résoudre un problème et agir veut dire modifier une réalité. Mais quelle est cette réalité ? Correspond-elle vraiment à la perception que j’ai d’elle ? Si vous ne savez pas où ou dans quelle situation vous vous trouvez réellement, il est difficile de prendre le bon chemin vers le mieux.

La croix du problèmeSituation de départ

Toute résolution de problème commence donc par une recherche sur votre situation de départ. Cherchez à vous voir de manière concise, concrète (en 3 dimensions), réaliste, compréhensible et communicable dans la réalité. Explorez votre situation sous différents angles, décrivez-la de manière méthodique. Tenez compte du fait que toute situation est composée de deux mondes, le monde des objets et le monde des perceptions. Soyez critique, ouvert, cherchez les causes profondes. Ne vous arrêtez pas sur la base d’avis, de symptômes. Évitez une détermination plausible mais incomplète et partielle de votre situation. Assurez vous que différents mondes de perceptions soient pris en compte. En pratiquant cette manière méthodique de décrire une situation on s’évite de courir après la résolution d’un problème « fantôme ».

Une fois la situation de départ décrite dans toute sa profondeur et son étendue vous avez à fixer les spécifications et contraintes qui influencent votre situation réelle. Vous cherchez quels éléments, quelles personnes, quelles valeurs sont touchées par votre problème. Quelles attentes, quelles peurs, quels besoins vous devez prendre en considération. Ce qui marche, et ce qui ne marche pas. Le tout sans vous référer au but ou à solution recherchée.

Ainsi vous savez d’où vous partez et dans quelles conditions.

Situation d’arrivée

Vient maintenant la destination. Vous devez déterminer la réalité d’arrivée de manière concise, concrète (en 3 dimensions), réaliste, compréhensible et communicable et de préférence dégagée de tout conflit. Vous vous créez ainsi une vision réaliste forte, qui doit vous donner envie de l’atteindre.

Ici il s’agit de décrire de manière aussi précise que possible la situation d’arrivée réelle que nous recherchons. Qui voulons nous être à l’arrivée ? Que voulons nous atteindre vraiment? Quel est le véritable sens que nous recherchons par cette situation d’arrivée? Cette situation d’arrivée doit être formulée de manière courte, précise, complète et détachés de tout élément de contrainte. Ici nous déterminons le “vrai nord” de notre action. A ce stade il s’agit de trouver une formulation radicale, sans compromis, libre de conflits, acceptée librement. Ce n’est que par les spécifications que nous limitions ou spécifions la portée ensuite.

Une fois la situation d’arrivée déterminée il s’agit de fixer les conditions de base (conditions de réussite) pour valider la situation d’arrivée. Il faut définir les spécifications obligatoires à prendre en compte en se posant la question “que faut-il atteindre? quel est le minimum acceptable?” En définissant de manière plutôt restrictive les conditions, nous limitons les risques qui pèsent sur une solution lorsqu’il faut faire des compromis. Cela oblige à faire la distinction entre des faux compromis et des compromis justifiés.

Les spécifications devraient être indépendantes entre elles et couvrir de manière complète le problème.

Rappelons ici que la définition radicale, soigneuse et complète de la situation d’arrivée est primordiale si on veut éviter des déboires. Vous devez absolument savoir où vous voulez aller et pourquoi, sinon, vous vous mettrez en route sans destination connue et vous tournerez en rond ou évoluerez au gré des circonstances et des influences externes.