Stress et sommeil

Un cercle infernal, stress – insomnies – stress. Quand le stress fait partie de notre vie, nos nuits peuvent se transformer en des cauchemars qui sont difficiles à maîtriser. Comment faire pour récupérer une bonne nuit de sommeil malgré le stress? Quelques idées et suggestions.* *

Quand le stress nous prive de sommeil réparateur, nos mauvaises nuits engendrent un mauvais éveil diurne. Nous nous sentons fatigués le matin déjà, notre corps est endolori, nos membres sont lourds. Nous rencontrons de difficultés à nous mettre en marche. Manque de concentration, d’énergie, de vitalité et d’envie d’entreprendre sont la conséquence.

Un mauvais éveil hypothèque souvent toute notre journée. Les choses ne se passent pas comme nous le souhaitons. De nouveaux soucis viennent s’ajouter aux soucis déjà existants et quand vient la prochaine nuit, notre envie d’aller dormir fait de la place à l’anxiété de passer une nouvelle nuit à problèmes. Nous nous stressons durant la journée et les nuits aussi deviennent stressantes.

Alors comment faire pour transformer des nuits stressantes en nuits reposantes?

Pour répondre à cette question il est utile de se pencher sur le sommeil et ses fonctions. Savez-vous à quoi sert le sommeil? Comment on peut influencer adéquatement l’environnement de votre repos nocturne? Ne vous mettez plus au lit sans vous soucier des conditions de sommeil. Un bon sommeil se constate à l’éveil diurne. Si vous êtes en pleine forme, si vous avez envie de réaliser de grandes choses durant la journée qui s’ouvre devant vous, alors vous avez passée une nuit reposante.

Une première condition, c’est de disposer d’un système de sommeil qui vous permet la meilleure récupération possible. Un tel système est composé d’un matelas adéquat, d’une couette et d’un oreiller adéquat.

Une seconde condition, c’est de respecter quelques règles d’hygiène de sommeil. Voici quelques exemples qui sont bons pour votre sommeil:

  • Exercices physiques dans la journée, pas après 16heures
  • Exercices de relaxation le soir
  • Ne pas chercher à s’endormir « volontairement »
  • Aller au lit dès les premiers signes de sommeil, pas avant
  • Apprendre à mettre ses soucis de côté avant d’aller dormir
  • S’aménager une chambre « idéale » : obscurité, silence, une température autour de 18°C
  • Penser aux solutions simples à base d’actifs d’ origine naturelle (phytothérapie, tisanes)
  • Se coucher et se lever à heure régulière.

et maintenant ceux qui sont mauvais pour un bon sommeil

  • Réfléchir et ruminer ses soucis
  • Se retourner sans cesse dans son lit :il est préférable de se lever et d’attendre que le sommeil vienne
  • Faire un repas trop copieux le soir
  • Manger, lire, regarder la TV au lit
  • Faire la sieste en journée